Conseil municipalTribuneQuand les Robinsonnais(es) pourront-ils se déplacer à vélo en sécurité dans leur ville ?

octobre 30, 20200
https://www.soufflenouveau-plessis-robinson.fr/storage/2020/10/tribuneplan-velole-plessis-robinson.jpg

Les mobilités douces, et notamment la pratique du vélo, étaient un point important de notre projet que nous vous avons soumis lors de la campagne municipale de mars dernier. Retrouvez notre tribune du mois de novembre relative à la pratique, non facilitée par la municipalité, du 2 roues dans notre ville.

Retrouvez la tribune

A la sortie du confinement en mai dernier, la plupart des communes du Grand Paris ont créé des pistes cyclables temporaires, dites les « corona-pistes », sur les axes routiers afin de permettre aux citoyens qui le peuvent et le veulent d’utiliser le vélo pour leur déplacement.

Sur le territoire Vallée Sud Grand Paris (structure intercommunale créée le 1er janvier 2016), 9 villes sur 11 ont mis en place, ou sont en train de déployer, ces fameuses pistes avec le concours du Territoire, du Département et de la Région. Pour cette dernière, le vélo doit « être un mode de déplacement de tous les jours ».

Dans ce contexte, nous constatons qu’il n’existe pas de telles pistes dans notre commune et qu’il n’existe, à date, aucune infrastructure cyclable entre le haut et le bas de la ville. Même s’il est vrai que la géographie spécifique du Plessis-Robinson ne permet pas aisément de se déplacer partout à vélo, cela ne signifie pas qu’on ne peut rien faire et laisser nos infrastructures en l’état. Nous pourrions profiter de cet élan pour la pratique de la bicyclette pour rééquilibrer l’espace dédié à la voiture individuelle et introduire des liaisons cyclables à chaque fois que cela est possible et sous réserve d’une étude plus approfondie.

Certains axes dans notre ville sont particulièrement dangereux pour la pratique du vélo, notamment le carrefour au départ de l’avenue du Général de Gaulle. Cette avenue fait partie du tracé défini par le « RER vélo » fortement soutenu par la Région et par Vallée Sud Grand Paris. Pour rappel, la Région s’est engagée à soutenir financièrement à hauteur de 60% ce réseau régional de voies cyclables, sécuritaires et confortables.

Quid au Plessis-Robinson ?

La mise en place d’arceaux aux abords des principaux lieux de vie pour garer les vélos est une bonne initiative. Toutefois, si les routes robinsonnaises sont trop dangereuses pour une pratique du deux roues, ces arceaux ne risquent pas d’être complètement utilisés. Enfin, nous suggérons également de lancer une consultation publique pour recueillir votre avis sur ces questions de mobilités.

> Voir le Petit Robinson

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

logo footer
Un souffle nouveau
pour Le Plessis-Robinson
Contact